mercredi 26 juin 2013

L'apparence de la chair de Gilles Caillot


Pour le capitaine de police Sylvie Branetti, la vie s'est arrêtée il y a quinze ans, lorsque le tueur qu'elle poursuivait a enlevé sa fille Lila avant de disparaître.

Après un passage obligé en hôpital psychiatrique et des séances régulières de psychothérapie et d'hypnose, elle se raccroche à un seul objectif: savoir ce qui est arrivé à Lila. 


La découverte d'un cadavre mutilé, arborant la même signature que celle du monstre qu'elle a croisé par le passé, la propulse à nouveau dans l'horreur. Mais elle a cette fois une espérance: connaître enfin la vérité.

Accompagnée de Paul Bénito, son ancien amant, elle veut suivre avec acharnement les traces laissées par le bourreau et mène une enquête aux confins de la réalité, un parcours peuplé de rêves étranges qui la submergent de plus en plus. Où cela pourra-t-il finir? Et si tout n'était qu'apparence? 

Bienvenue dans le chaos. 



MON AVIS:



GROS GROS COUP DE COEUR !



J'ai acheté l'ouvrage auprès de Mr Caillot en personne lors des derniers Quais du Polar:
Je lui avais demandé ce qu'il avait de plus "hard", il m'a de suite orientée vers L'apparence de la chair ainsi que Lignes de sang (pas encore lu).

J'avais également remarqué la bande rouge au bas du livre:
"Bluffant !" Franck Thilliez
Alors si Mr Thilliez en personne était tombé à la renverse, c'était pour moi un gage de qualité !
D'autant que je connaissais déjà le talent de Gilles Caillot, avec son 1er roman:
 A l'époque, j'avais déjà fait sa connaissance sur le même lieu du crime mais en 2011 ! 



Quelle lecture de dingue !!!
Cette histoire est tout simplement machiavélique !

-ça commence comme un bon polar: meurtre bien ignoble d'un tueur en série surnommé le Tanneur car il a le bon goût de dépecer ses victimes pour en rhabiller d'autres...... Mmmmmh !

-les enquêteurs, et plus particulièrement Sylvie, sont des flics que la vie n'a pas épargnés, séparés, seuls, plein de "cicatrices"...

-durant l'enquête, l'histoire prend un tournant inquiétant... Sombre...
Le praticien qui suit Sylvie nest peut être pas le banal médecin que l'on croit...
Et Sylvie, n'est-elle pas un peu "borderline" ? On se demande si elle ne va pas craquer: comment gérer une telle pression, de tels "bagages" psychologiques ?

-des sortes de "flashes" ponctuent les chapitres. Ceux ci sont courts, on va à l'essentiel, on ne tergiverse pas à raconter des banalités...
On est dans un polar et le rythme est effréné..!

-Mais ces sortes de flashes... Qu'est ce donc ?
Des réminiscences du tueur qui a traumatisé Sylvie il y a 15 ans ?
Une nouvelle victime entre ses griffes ?


Gilles Caillot maîtrise à la perfection le fil de son histoire: il balade son lecteur qui ne voit rien venir !
Incroyable !!!!
Ce dénouement............. J'en reste chamboulée tellement c'est surprenant !!!

Toutefois, je me garde bien de trop en dévoiler sinon ce serait vous priver d'une excellente découverte !


Ce roman se clôt de façon magistrale !


C'est extraordinairement mené: des romans comme ça, j'en veux encore !!!!!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire