mercredi 15 mai 2013

Messe noire d'Olivier Barde-Cabuçon



                   Une nuit de décembre 1759, le corps sans vie d’une jeune fille est retrouvé sur la tombe glaciale d’un cimetière parisien. Pas de suspect, et pour seuls indices : une hostie noire, un crucifix et des empreintes de pas. Un panneau placardé sur la grille d’un autre cimetière donne le ton : “Interdit à Dieu d’entrer dans ce lieu.” La tension est à son comble dans la capitale. Sartine, le lieutenant général de police, craint une résurgence des messes noires sous le règne du très contesté Louis XV.
                Volnay, le commissaire aux morts étranges et son non moins étrange compagnon, le moine hérétique, se trouvent rapi dement confrontés à des forces obscures et manipulatrices. Toujours aussi mal vu du pouvoir en place, sous la fé rule d’un Sartine plus méfiant que jamais, le duo d’enquêteurs ne pourra compter que sur lui-même pour démasquer les ordonnateurs du rituel satanique.



                  Dans ce deuxième volet des aventures du chevalier de Volnay, Olivier Barde-Cabuçon reconstitue un Paris pittoresque et inquiétant, où les seaux d’aisance se déversent des fenêtres à toute heure du jour, où les coquins s’emparent des rues à la nuit tombée, et où l’on dit la messe à l’envers sur les tombes. À quelques lieues de là, Versailles étale les lignes claires de ses jardins, comme pour mieux dissimuler les troubles pulsions de ses prestigieux locataires. Entre ces deux pôles opposés, Olivier Barde-Cabuçon noue une intrigue diabolique au royaume du détraquement et de l’inversion des règles établies.



Mon avis:

        Du tout bon !!!!! Une lecture extra !
Je remercie chaleureusement Actes Sud ainsi que "GdB" qui m'ont permis de découvrir cette nouvelle enquête du commissaire aux morts étranges.

      J'avais été emballée par le 1er opus des aventures de Volnay et du moine "hérétique" dans Casanova et la femme sans visage et là, je dois dire que j'ai été encore plus convaincue par la qualité d'écriture et l'histoire de ce roman !
Les personnages de Volnay et du moine se sont étoffés. Ils ont du caractère et toujours autant de vivacité d'esprit. Olivier Barde-Cabuçon les "maîtrise" parfaitement et les rend très attachants...


        Une fois de plus, nous nous trouvons entrainés dans un Paris du XVIIIe plus vrai que nature! Tout y est: l'ambiance, les descriptions fournies, le brouillard hivernal... Ne manquent que les odeurs et les bruits pour parfaire cette ambiance...
Quel talent décidément ! On ressent la passion de l'auteur pour l'Histoire dans la richesse des détails historiques qui créent l'atmosphère et les décors  du roman
Et quel style: élégant, fin... Une bien belle plume qui via des rebondissements nombreux et surprenants, nous "mène en bateau" !

           L'histoire commence "là où tout finit": dans un cimetière !
Et, comme l'indique le titre, Volnay a affaire à de biens sombres coupables qui s'y adonnent à des messes noires... 2 corps sont retrouvés: celui d'une jeune fille de douze ans et celui du gardien. Nos deux enquêteurs ont du pain sur la planche et les difficultés ainsi que les cadavres, seront légion dans leur cheminement vers la vérité... 
La gent féminine n'est pas oubliée: la belle Hélène, envoyée par Sartine, se joint au duo et se révèle séduisante, mystérieuse et intelligente... 
      Ainsi, notre trio va déambuler dans un Paris sous tension, entre Inquisition et Révolution, et rencontrer de multiples personnages, aux réputations parfois sulfureuses (la Vorace), étranges (les voleurs de cadavres !) voir inquiétantes (Siltieri)...
           Le dénouement ne manque pas de piquant non plus: Olivier Barde-Cabuçon nous offre encore un bouquet final détonnant ! Toutefois, je n'ose en dire plus de peur d'en dévoiler trop et de priver les futur(e)s lecteurs(trices) de tout le plaisir de cette lecture ! 

Une question me taraude alors:
Il sort quand le troisième ? :)
               
En bref, un roman captivant que je vous recommande fortement !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire